AccueilGalerieCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les actualités (comme disaient nos grands parents)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
traham
Admin
avatar

Nombre de messages : 566
Age : 53
Points : 504
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Les actualités (comme disaient nos grands parents)   Sam 19 Jan - 20:47

quelles soient grandes ou petites, heureuses ou malheureuses, j'ai décidé de mettre dans cette page, une nouvelle de presse, une dépéche ou une annonce relatée par un canard ou par une rumeur.

question de trés gros sous mais heureux dénouement car aujourd'hui nous apprenons cette bonne nouvelle :



PARIS (Reuters) - Thomas Dandois et Pierre Creisson, deux journalistes français qui ont passé un mois en détention au Niger
en raison d'un reportage sur la rébellion touarègue, sont rentrés à Paris samedi, apprend-on auprès de Robert Ménard, dirigeant
de Reporters sans frontières.
Ils ont arrivés à l'aéroport d'Orly. Un juge d'instruction du Niger
avait ordonné leur remise en liberté vendredi contre le paiement
d'une caution de 15.000 euros chacun. Ils restent poursuivis pour
"atteinte à la sûreté de l'Etat".
if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}

Reporters sans frontières, qui les soutenait sur place, a estimé que cette libération était le résultat d'un examen attentif du
dossier par le juge nigérien, de consultations bilatérales entre les autorités politiques.
Robert Ménard avait dit penser aussi que l'accord signé le 13
janvier entre la société française Areva et l'Etat nigérien avait pu
changer le climat autour de ce dossier.
Aux termes de cet accord, Niamey est désormais autorisé à écouler
une partie de son uranium en 2008 et 2009 directement
sur le marché mondial, alors que jusqu'ici le groupe français, en
situation de monopole sur ce produit nigérien jusqu'en 2006, s'en
chargeait en échange du paiement de royalties.
Les deux journalistes, qui réalisaient un reportage pour la chaîne
de télévision franco-allemande Arte, avaient été arrêtés le 17
décembre pour avoir outrepassé les autorisations qui leur avaient été
données en filmant des rebelles touaregs dans le Sahara
au lieu de réaliser un tournage sur la grippe aviaire comme ils
l'avaient prétendu.
Le ministère français des Affaires étrangères avait appelé le Niger à la clémence. L'atteinte à la sûreté de l'Etat est dans ce
pays un crime passible en théorie de la peine de mort.
Les autorités reprochent aux deux hommes d'avoir enfreint
l'interdiction de se rendre dans le nord du pays où opère la rébellion
touarègue du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ). Les
autorités ont saisi en leur possession des enregistrements
réalisés avec des membres de la rébellion.
Le Niger détient toujours en prison le chauffeur des deux journalistes et aussi, depuis le 20 septembre, Moussa Kaka,
correspondant de Radio France Internationale (RFI), qui est accusé d'avoir aidé la rébellion.
Thierry Lévêque

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: journal   Sam 19 Jan - 22:17

Bonsoir ici yann pernault du journal de 20h00 les info d'aujourd'hui sont :
Tantôt souriant, tantôt remonté, lorsqu'il évoquait le temps de travail, le président de la République a voulu démontrer que le début d'application de son programme économique était un succès lors de son déplacement dans l'Yonne sur le thème de la croissance, où il répondait à des chefs d'entreprise.

"Les heures supplémentaires, ça marche. Ça marche même mieux que je l'imaginais", a affirmé Nicolas Sarkozy au sujet de la mesure emblématique pour les entreprises de son début de mandat. Il a même évoqué un "résultat spectaculaire".

"Au mois de novembre, il y a eu 50% des entreprises de plus de dix salariés qui ont utilisé la disposition en faveur des heures supplémentaires", a-t-il ajouté. "Au mois d'octobre, elles étaient 40%". Nicolas Sarkozy pense qu'à terme "deux tiers des entreprises françaises vont utiliser le dispositif des heures supplémentaires".

"5 milliards d'euros de pouvoir d'achat en plus"

Le chef de l'Etat considère que cette mesure profite aux entreprises comme aux salariés. "Il y a cinq millions de salariés français qui utilisent les heures supplémentaires : c'est 5 milliards d'euros de pouvoir d'achat en plus". Et de retourner son slogan de campagne : "Pour gagner plus il faut travailler plus".

"On va aller plus loin en permettant la monétisation des RTT et en libérant les contingents d'heures supplémentaires", a promis Nicolas Sarkozy qui souhaite une loi "avant le printemps" et souhaite aussi "doubler ou tripler la réserve de participation" pour les salariés. Le président Nicolas Sarkozy a proposé à ce sujet de réduire de moitié l'impôt sur les bénéfices dans les entreprises de moins de 50 salariés qui mettront en place un dispositif de participation. Il a aussi annoncé la suppression de l'imposition forfaitaire annuelle (IFA) "en 2009"

"Je ne m'énerve pas !"

Très remonté, le chef de l'Etat a lancé une nouvelle saillie contre les 35 heures, "catastrophiques" : "la meilleure preuve c'est que depuis les 35 heures, il n'y pas eu d'augmentation de salaire". Nicolas Sarkozy considère "qu'elles n'ont pas créé d'emploi". "Faire une loi pour empêcher les gens de travailler, il fallait quand même l'inventer ! Mais je ne m'énerve pas ! ", a-t-il conclu en souriant.

Le président de la République a aussi milité pour l'ouverture des magasins le dimanche "sur la base du volontariat" des salariés. "Une autre capitale où les commerces sont fermés le dimanche : ça n'existe pas".

Croissance : "la France tient mieux que les autres"

Nicolas Sarkozy a minimisé vendredi les critiques sur la faiblesse de la croissance française, affirmant que "la France tient mieux que les autres". "On n'est pas dans une récession, (...) on est dans une croissance autour de 2%, nous avons des chiffres d'emploi qui sont excellents et un taux de chômage qui n'a jamais été aussi bas", a-t-il affirmé en marge d'une allocution à la mairie de cette sous-préfecture de l'Yonn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: mon journal   Dim 20 Jan - 2:20

yann pernault à 00h20 à vous les studios:
Le plus rieur et débonnaire des chanteurs est décédé jeudi matin d'un cancer "foudroyant" à Clichy à l'âge de 64 ans

Carlos, fils de la psychanalyste Françoise Dolto, interprète de multiples tubes festifs des années 70, avait été informé de sa maladie il y a 2 mois, avait révélé le site de l'Express, avant que l'information fût confirmée par Catherine Dolto.

"Il a été très courageux", a souligné sa soeur. Ses obsèques auront lieu "sans doute mardi", selon elle.
Revenir en haut Aller en bas
archifi
Admin
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 27
Points : 0
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Les actualités (comme disaient nos grands parents)   Dim 20 Jan - 2:41

Sondage:Fillon plus apprécié que Sarkozy


Le Premier ministre François Fillon recueille pour la première fois en janvier plus d'opinions favorables (50%) sur son action que le président Nicolas Sarkozy (47%), selon le baromètre IFOP pour le Journal du dimanche.

C'est également la première fois depuis son arrivée au pouvoir que Nicolas Sarkozy recueille moins de 50% d'opinions favorables dans ce baromètre.
Dans le sondage, 47% des personnes interrogées se déclarent satisfaites de l'action de M. Sarkozy, soit un recul de 5 points par rapport à décembre.

Inversement, le nombre de personnes non satisfaites progresse de 5 points sur décembre, à 52% tandis que 1% ne se prononcent pas (=).
François Fillon enregistre pour sa part une légère progression de sa cote de popularité, avec 50% d'opinions favorables sur son action, contre 49% en décembre.
Mais le nombre de personnes se déclarant insatisfaites progresse également, à 46% (+1), tandis que 4% ne se prononcent pas (-2).

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 10 au 18 janvier sur un échantillon de 1.871 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. Notice complète disponible à la commission des sondages. 8)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://sentinellesombre.1fr1.net
traham
Admin
avatar

Nombre de messages : 566
Age : 53
Points : 504
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: sarkozy ne peut pas être au courant de tout non mais ...   Lun 21 Jan - 0:04

Economie
FRANCHISES MEDICALES
Un malade en «grève des soins» répond à Sarkozy

dimanche 20 janvier 2008, 21h10 | AFP



Bruno-Pascal Chevalier, un malade du sida en «grève des soins» contre les franchises médicales, a demandé dimanche à Nicolas Sarkozy qui l'avait invité à reprendre son traitement, s'il avait été «mal informé» sur ces franchises «à la charge du patient».

Dans une lettre reçue mardi 15 janvier par M. Chevalier, M.

Sarkozy indiquait notamment que «les franchises sont l'expression à la fois de notre responsabilité et de notre solidarité».

Dans sa réponse sous forme de «lettre ouverte», M. Chevalier écrit: «Pensez-vous, monsieur le Président, qu'en parlant de +responsabilisation des malades+, vous encouragez à la solidarité?».

«Estimez-vous, monsieur le Président, qu'une personne malade, atteinte de diabète, de sclérose en plaques, du sida, d'un cancer, ou même d'une allergie, d'une grippe, d'une des nombreuses affections virales saisonnières, nécessite d'être +responsabilisée+?», poursuit-il.

«Vous me dites que +les franchises sont assurables par les organismes complémentaires dans le cadre des contrats responsables, ce qui offre un niveau de protection supplémentaire+. Or, la loi (...) prévoit très clairement que (...) les franchises médicales sont à la charge du patient», affirme-t-il, ajoutant: «L'ignoriez-vous ? Vous aurait-on mal informé?».

Les «contrats responsables» des mutuelles bénéficient d'une fiscalité allégée qui leur permet de proposer des conditions plus intéressantes aux assurés.

Mais, selon la Mutualité française, qui regroupe des mutuelles assurant la couverture de 38 millions de personnes, les franchises sont exclues de ce type de contrat. De ce fait, ce «n'est pas intéressant» pour les mutuelles de rembourser les franchises, car ce remboursement «se traduirait par une augmentation d'au moins 10%, voire 15% à 20%, du coût de la complémentaire» santé.

:shock:

si le pauvre nicolas devait se faire émasculer il serait obligé de payer la franchise, croyez vous ?

⭐

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: violence   Mar 4 Mar - 4:05

9-1-1 chaque jour dans nos écoles secondaires
Agressions sexuelles, possession d'armes, voies de fait, tentatives de meurtre et autres formes de violence sont rapportées quotidiennement à la police.


Aujourd'hui le Journal de Montréal nous livre une enquête qui donne des frissons dans le dos. Des gangs de rue dominant dans certaines écoles, des bagarres quotidiennes, des règlements de compte et des menaces à profusion envers les enseignants sont une réalité que rencontrent bon nombre d'étudiants et d'enseignants.

Effectivement, les invectivassions, les menaces voire même les voies de fait sont monnaie courante dans nos écoles et ce pas seulement au public...détrompez-vous! Il est vrai, qu'il y a des milieux plus à risque que d'autres mais il ne faudrait tout de même pas nous dire que ça se passe seulement chez le voisin.


Manque de ressources pour les enseignants qui tentent de faire tout simplement leur travail, mais surtout manque de balises et de repères pour nos jeunes. Le manque de discipline et le manque de conséquences logiques et déterminantes lorsqu'ils font des actes de violence sont flagrants et on en paie le prix.

Après les parents-rois et les enfants-rois, grandissent des ados dominants, contrôlants et violents.

Les ados et leur comportement, c'est une affaire que nous devons prendre au sérieux en tant que société. Pour le bien de nos enfants et aussi pour l'avenir de ceux-ci.

D'où provient cette violence?


Bref, en voyant des parents prêts à battre l'arbitre dans les tournois de hockey ou à agresser un enseignant verbalement, des gens prêts à s'entretuer pour un stationnement, des jeunes filmer une scène de violence à l'école sans intervenir...je me dis que nous ne sommes pas sortis de cette violence.


Dans quel société qu' on s en va ? Va falloir que ca change et que les gens reviennent a de plus belles valeurs.


:paf les mains
crimeeeeeeeeee meme les chats sont violentés ;-(
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: la neige encore la neige lollll   Jeu 6 Mar - 0:04



c est une tradition au carnaval de québec de se baigner dans la neige hihihihi
fais froid mais c est plaisant
Revenir en haut Aller en bas
traham
Admin
avatar

Nombre de messages : 566
Age : 53
Points : 504
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Les actualités (comme disaient nos grands parents)   Jeu 6 Mar - 0:17

je voudrais dire que je suis fier de tes écrits sur la violence à l'école nancy ^^

cela ne rassure qu'a moitié mais la démographie aidant les gens ne changeront pas tant que beaucoup ne seront plus entassés dans des villes trop entassées

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: De la neige encore de la maudite neige hehe   Jeu 6 Mar - 5:46

Eh ben une autre tempete au québec!











pis ben tannée de toute cette neige lollll
Revenir en haut Aller en bas
traham
Admin
avatar

Nombre de messages : 566
Age : 53
Points : 504
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: un si bon papa ....   Lun 28 Avr - 2:39

selon l'agence Reuters

dimanche 27 avril 2008, mis à jour à 19:14

Un Autrichien accusé d'avoir enfermé sa fille pendant 24 ans
Reuters
Un Autrichien a été arrêté après avoir été accusé d'avoir maintenu sa fille prisonnière et d'avoir abusé d'elle pendant 24 ans, annonce la police autrichienne.

Sept enfants seraient nés de cette relation incestueuse.

La police, qui poursuit son enquête, a identifié la femme sous le nom d'Elisabeth F., 42 ans.

Elle a expliqué aux autorités que depuis l'âge de onze ans, son père, Josef, avait abusé d'elle. En 1984, il l'a attirée dans la cave d'un immeuble d'habitation où vivait la famille, à Amstetten, et l'a enfermée dans une pièce sans fenêtre après l'avoir droguée et menottée, a-t-elle dit.

À l'époque, les parents ont reçu une lettre d'elle disant qu'il ne fallait pas la rechercher, ce qui a donné à penser qu'elle avait disparu volontairement.

La police a indiqué que Josef était en garde à vue mais qu'il refusait de réagir aux allégations de sa fille. Son épouse, Rosemarie, n'était pas au courant de ce qui se passait.

Elisabeth a donné le jour à sept enfants, dont un est mort peu après sa naissance, selon la police.

Trois des enfants les plus jeunes ont été abandonnés avec une lettre expliquant que leur mère ne pouvait s'en occuper. Tous ont été recueillis par Josef et son épouse comme enfants adoptifs.

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

Les deux aînés, âgés de 18 et 19 ans, ainsi que le plus jeune, âgé de cinq ans, sont restés enfermés avec leur mère depuis leur naissance et n'ont jamais vu la lumière du jour ni reçu d'éducation, a déclaré dimanche la police lors d'une conférence de presse.

L'affaire a éclaté lorsque la plus âgée des enfants est tombée gravement malade et a été hospitalisée à Amstetten.

"Une jeune fille de 19 ans a été déposée le week-end dernier à l'hôpital de Amstetten. Elle est gravement malade et lutte contre la mort", a dit un porte-parole de la police.

Les médecins ont lancé un appel à la mère - qu'ils croyaient alors disparue - pour qu'elle leur apporte des précisions sur le dossier médical de sa fille.

Josef a alors sorti de sa cachette Elisabeth et les deux autres enfants vivant avec elle en expliquant à son épouse que leur fille "disparue" avait choisi de revenir à la maison.

Après avoir obtenu l'assurance qu'elle n'aurait plus de contacts avec son père, Elisabeth a accepté de faire une "déposition complète", a ajouté la police.

Rosemarie, Elisabeth et les enfants bénéficient d'un soutien psychologique.

Des prélèvements ADN de toutes les personnes concernées ont été effectués et seront analysés.

Cette affaire rappelle celle d'une autre Autrichienne, Natascha Kampusch, qui a passé huit ans enfermée par son ravisseur dans une cellule sans fenêtre avant de réussir à s'échapper, en août 2006.


moi, traham, je voudrais rajouter que j'ai trois jolies filles et ma chérie à deux enfants qui sont pour nous source de vie et je sors de la reflexion journalistique mais ce genre d'éjaculateur qui as mis au monde une fille pour la violer et la torturer de la sorte ne mériterais qu'une chose : qu'on le punisse par là où il a péché c'est à dire qu'on lui coupe pour de bon son service trois piéces et qu'on lui les fasse manger !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les actualités (comme disaient nos grands parents)   Lun 28 Avr - 2:54

en fait, je voudrais ajouter une seule chose... Cet homme, enfin cette chose que l'on appelle Homme, ne devrait plus vivre sous sa forme originelle... Il devrait être puni par ses semblables, et par Dieu... Mais comme la Justice de Dieu est souvent aveugle... ^^

Ce qu'il faudrait, c'est un Vengeur Masqué ! ;)

Voir même un TRAHAM masqué... ^^


Serment de Foi de Cyrille -Herr_Kul-
Revenir en haut Aller en bas
traham
Admin
avatar

Nombre de messages : 566
Age : 53
Points : 504
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: Les actualités (comme disaient nos grands parents)   Lun 28 Avr - 3:01

ma maman m'a trop donné le respect de la vie pour que je mette mes mains autour d'un tel pourceau malheureusement ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les actualités (comme disaient nos grands parents)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les actualités (comme disaient nos grands parents)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme disaient les jeunes mariés...
» Comme disait la/le jeune marié(e)
» arbalette ou un truque comme ca
» [Guide] Le Guide des Parents & Non-initiés
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Reporters sans frontière-
Sauter vers: